Lille: Un enfant meurt dans l'incendie d'un baraquement près du centre-ville

FAITS DIVERS Un feu s'est déclaré dans le campement Rom installé au carrefour Pasteur, à Lille...

O. A. et M. L.

— 

Un enfant de 4 ans meurt dans l'incendie d'un camp de Roms, à Lille.
Un enfant de 4 ans meurt dans l'incendie d'un camp de Roms, à Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Un enfant de trois ans et demi est mort dans l’incendie d'un campement Rom, lundi après-midi, en bordure du centre-ville de Lille.

Selon les services de secours, le feu s’est propagé à environ « cinq à six baraquements », peu avant 14h, dans ce campement installé de longue date au carrefour Pasteur, non loin du lycée du même nom.

Martine Aubry sur place

L’enfant retrouvé mort dans les décombres avait été signalé manquant, par sa famille, à l’arrivée des secours. Selon les précisions du procureur de la République à Lille, l'enfant se situait dans un local servant de salle de jeux aux enfants.

On ne connaît pas l’origine du sinistre. « C’est horrible », a seulement indiqué Martine Aubry, la maire de Lille, à son arrivée sur place.

Les pompiers indiquent avoir été inondés d’appels, l'incendie étant directement visible depuis le périphérique Est de Lille. Le panache de fumée a, en outre, répandu son odeur jusqu’à la Grand’place de Lille, déclenchant là aussi de nombreux appels.

L'expulsion était programmée

Le campement du Carrefour Pasteur hébergeait 25 familles depuis plusieurs années entre deux voies suspendues du périphérique Est de Lille, non loin du siège de la Métropole de Lille (MEL).

Un enfant de 4 ans meurt dans l'incendie d'un camp de Roms, à Lille. - M.Libert / 20 Minutes

 

Leur présence est régulièrement dénoncée par Sébastien Leprêtre, le maire (LR) de la commune voisine de La Madeleine. Selon un élu lillois, un arrêté d’expulsion devait être pris « demain » sur demande du Département du Nord, propriétaire du terrain.

Une enquête a été demandée par le procureur de la République pour déterminer les raisons de l'incendie. Pour l'heure, explique-t-il, «la thèse accidentelle est privilégiée.»