La onzième en équilibre sur un fil

©2007 20 minutes

— 

La « reconquête » est décidément à la mode dans la onzième circonscription. Comme un fil rouge que l'on retrouve dans la bouche des candidats à la députation. Car, des Weppes rurales aux confins du Pas-de-Calais en passant par Lomme et Armentières, il s'agit, selon eux, de la principale préoccupation des habitants. « Nous devons reconquérir le territoire abandonné après la fermeture des usines textiles », réclame Philippe Waymel, le candidat (UMP). « On ne va pas replanter des usines ici, pense Yves Durand, le député (PS) sortant. Les gens veulent être formés aux nouveaux métiers, notamment ceux du tertiaire. »

Le boulot figure donc au premier rang des priorités. Juste après, on retrouve les moyens pour s'y rendre. Dans un secteur qui pourrait être coupé en deux par la construction de l'A 24, la question des transports cristallise les rancoeurs. « Il faut faciliter l'accès à Lille, pense Eric Bocquet, candidat PC. On a doublé la RN 41, la voie ferrée Don-Béthune mais ce n'est pas suffisant. »

Car ils sont nombreux à vouloir s'installer dans ce secteur rurbain de l'agglomération. Et rares sont les élus. En cause, la pression foncière qui pèse sur le territoire. « Rien qu'à La Bassée, il y a six agences immobilières pour 6 000 habitants », déplore Philippe Waymel. « Certains jeunes sont obligés de quitter le coin parce qu'ils n'ont pas les moyens d'acheter une maison par ici », conclut Eric Bocquet.

élections En 2002, 778 voix séparaient le socialiste Yves Durand du candidat UMP. Mais au deuxième tour de la présidentielle, c'est Nicolas Sarkozy qui est arrivé en tête (53,35 %).