Nord: Décès du troisième enfant dans le drame de Walincourt-Selvigny

FAITS DIVERS Le troisième enfant est décédé dans l'affaire du père de famille soupçonné d'assassinat à Walincourt-Selvigny, près de Cambrai...  

G.D. avec AFP

— 

La commune de Walincourt-Selvigny
La commune de Walincourt-Selvigny — Google maps

Elle avait été grièvement blessée lors de la tuerie à Walincourt-Selvigny, dans le Nord.

Le troisième enfant, une fillette de deux ans, est décédé, mardi soir, a annoncé, ce mercredi, le procureur de Douai, Eric Vaillant. Ce drame domestique était survenu, vendredi soir, dans cette petite commune à la frontière du Nord et de l'Aisne.

Circonstances floues

Un menuisier d'une trentaine d'années avait été interpellé, après les meurtres de deux de ses enfants âgés de quatre ans et deux mois dans des circonstances encore floues. Mardi, le procureur avait ouvert une information judiciaire à l'encontre du père pour des faits d'assassinats, de tentative d'assassinat, et de violences aggravées sur son épouse et sa propre mère.

Le père de famille est hospitalisé dans une unité de soins intensifs psychiatriques, où il avait été placé d'office samedi.