Nord: Violences urbaines à Tourcoing

FAITS DIVERS Le quartier de la Bourgogne, à Tourcoing, a connu une nuit agitée, à la suite d'un contrôle de police qui a mal tourné...

G.D.

— 

Le quartier de la Bourgogne, à Tourcoing.
Le quartier de la Bourgogne, à Tourcoing. — Google maps

Une dizaine de voitures ont été incendiées et deux véhicules de police visés par des jets de pierres et des cocktails Molotov. Une partie du quartier de la Bourgogne, à Tourcoing, a connu quelques scènes de violences urbaines, dans la nuit de lundi à mardi, raconte La Voix du Nord. Deux personnes âgées de 18 et 19 ans ont été interpellées.

 

Un contrôle qui tourne mal

Les événements seraient-ils liés à l’accident qui a coûté la vie au passager d’un véhicule dont le chauffeur avait refusé d’obtempérer, la nuit précédente? Les autorités refusent de faire le lien. Pour eux, c’est un autre fait qui est à l’origine. Lundi, vers 22h, les CRS ont tenté de contrôler un automobiliste qui a pris la fuite. Ce dernier était finalement interpellé, dans le quartier de la Bourgogne à Tourcoing. Alertés par les cris, une vingtaine d’individus s’en sont pris aux forces de l’ordre en lançant de projectiles et des engins incendiaires. Les CRS ont dû battre en retraite.

Station de métro fermé

Pendant trois heures, la tension allait monter. Un bus Transpole a d’abord été touché par des jets de pierres et la station de métro Bourgogne est restée fermée. Plus tard, une cinquantaine de jeunes s’en sont pris aux policiers du poste du quartier. D’importantes forces de police ont été mobilisées pour tenter de ramener le calme.

Deux interpellations

En planque, la brigade anti-criminalité (Bac) a interpellé deux individus soupçonnés d’avoir brisé les vitres d’une voiture stationnée avant d’y mettre le feu. Ils ont été placés en garde à vue au commissariat central de Tourcoing. Un autre a été arrêté pour outrage et placé aussi en garde à vue.