Boulogne-sur-Mer: Les salariés de Findus redoutent l'appétit de Captain Iglo

ÉCONOMIE L'usine nordiste de Findus surgelés emploie 250 salariés...

Olivier Aballain

— 

François Hollande en visite à l'usine Findus de Boulogne, en 2012
François Hollande en visite à l'usine Findus de Boulogne, en 2012 — TESSON-POOL

Les 250 salariés de Findus s’inquiètent, à Boulogne-sur-Mer, d’un possible rachat de leur entreprise par leur principal concurrent, Captain Iglo. L’annonce pourrait être faite lors d’un comité d’entreprise extraordinaire prévu jeudi 4 juin, rapporte le site spécialisé Lsa-conso.fr.

Findus, n°2 européen du posson surgelé, appartient au fonds d’investissement Lion Capital depuis sa vente par Nestlé en 2005. La revente est l’ordre du jour depuis plusieurs mois, et le nom du principal concurrent Captain Iglo (n°1 européen), revient avec insistance.

Un fonds britannique basé aux Îles Vierges

Détenu par un autre fonds, Nomad (basé dans les Iles Vierges britanniques), l’allemand Captain Iglo pourrait, selon la CFTC, absorber la production nordiste. « Une vente de Findus à Nomad pourrait signer la fin de Boulogne-sur-Mer à court ou moyen terme », croit savoir le syndicat, cité par lsa-conso.fr. Les ventes de Findus ont progressé de 4,7 % en valeur, en 2014.

Selon L'Usine Nouvelle, la réunion du comité d’entreprise pourrait se tenir en présence de Frédéric Cuvillier, le député-maire (PS) de Boulogne-sur-Mer. Les représentants des salariés devraient être reçus le lendemain, 5 juin, au ministère de l’Économie.