Calais: Décès d'un migrant sur l'autoroute et des dizaines de blessés dans une rixe

FAITS DIVERS Dans la nuit de samedi à dimanche, une bagarre générale entre migrants a provoqué de nombreux blessés à Calais...

G.D. avec AFP

— 

Illustration des migrants sur la côte d'Opale
Illustration des migrants sur la côte d'Opale — M.LIBERT/20 MINUTES

Les deux événements ne sont pas liés. Un migrant âgé d’une vingtaine d’années, est décédé, dans la nuit de dimanche à lundi, percuté par une voiture en traversant l’autoroute A16. Un peu plus tôt, une grosse bagarre a dégénéré dans la «new jungle», qui se trouve près du centre d’accueil Jules-Ferry, à Calais, selon La Voix du Nord.

200 à 300 migrants impliqués

Quelque 200 à 300 migrants ont été impliqués, a précisé la préfecture du Pas-de-Calais. D’après les informations, les affrontements ont opposé des Erythréens et des Soudanais avec des pierres, bâtons et armes blanches.

Campements incendiés

Des campements ont été incendiés. D’importants moyens de police et de secours ont dû être déployés. Les pompiers de Calais étaient toujours sur place, ce lundi matin, pour éteindre des campements en feu. «La situation a été maîtrisée à tout moment», a précisé la préfecture à l’AFP.

«Dispositif adapté»

Des policiers du département, notamment de Saint-Omer et Boulogne-sur-Mer, sont intervenus en renfort. La préfecture indique suivre «très attentivement la situation», avec «un dispositif adapté en permanence». C’est un nouvel incident pour ce campement sauvage qui s’est installé autour de l’accueil de jour mis en place depuis le début de l’année dans un ancien centre aéré. Environ 1.800 à 2.000 migrants y ont trouvé refuge.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un migrant avait été blessé par arme à feu, vraisemblablement dans le cadre d’une lutte entre passeurs.