Nord: Un père arrêté après le meurtre de deux enfants, une fillette entre la vie et la mort

NORD Le père des trois enfants «semble avoir donné la mort» à deux d'entre eux...

M.C. et O.A., avec AFP

— 

Le Centre Hospitalier (CHR) de Lille.
Le Centre Hospitalier (CHR) de Lille. — M.Libert/20 Minutes

Une fillette de deux ans se trouvait toujours ce samedi entre la vie et la mort, quelque heures après une nuit tragique dans la commune rurale de Walincourt-Selvigny (Nord) où un père de famille est soupçonné d'avoir tué ses deux autres enfants.

«L'enfant survivant transporté à Lille est dans un état stabilisé mais les médecins réservent toujours leur pronostic. L'enfant est toujours entre la vie et la mort», a déclaré samedi à l'AFP le procureur de la République de Cambrai, Rémi Schwartz.

«Différend familial»

Le père des trois enfants, âgés de deux mois, deux ans et quatre ans, «semble avoir donné la mort» à deux d'entre eux à l'aide d'un couteau, selon le sous-préfet de Cambrai Thierry Hégay et le procureur de la République.

La femme et la belle-mère du père des enfants ont été légèrement blessées mais leur pronostic vital n'est pas engagé. Elles ont été admises à l'hôpital de Cambrai mais n'ont, selon les premiers éléments, pas été témoins des meurtres.

Le père a tenté de se suicider

Le père, menuisier dans une entreprise de pompes funèbres, «a été hospitalisé d'office tôt ce matin (...) et n'est techniquement plus en garde à vue en raison de son état psychiatrique», a indiqué le procureur. Il aurait tenté de se suicider mais a été interpellé à temps.

Selon le sous-préfet de Cambrai, les infanticides présumés auraient eu lieu sur fond de dispute familiale.

«Je le connaissais bien (...) Il était plutôt papa poule avec ses enfants et c'était une famille sans histoire», a indiqué Yves Wayemberge, adjoint au maire. «Je n'avais remarqué aucun trouble particulier chez lui même s'il paraît qu'il était en arrêt maladie depuis peu», a-t-il ajouté.