Lille: Euralille entre dans le 21e siècle

COMMERCE Vingt ans après son inauguration, le centre commercial s’est payé une cure de jouvence à 48 millions d'euros…

Mikael Libert

— 

Le centre commercial Euralille.
Le centre commercial Euralille. — M.Libert / 20 Minutes

Faire du neuf avec du vieux. Ce mercredi, le centre commercial Euralille s’offrait une seconde inauguration, vingt ans après la première, en 1994. Jugé « vieillissant » par son propre propriétaire, le groupe Unibail-Rodamco, le temple lillois de la consommation s’offre une nouvelle jeunesse grâce à un investissement de 48 millions d’euros.

> Du confort comme à la maison

Pour être à la hauteur des 4 étoiles qu’il affiche en façade, le design d’Euralille a été entièrement remis au goût du jour : une belle lumière, du parquet à la place du carrelage, des couleurs chaudes. Dans les « lounges toilettes » de 400m2, se mêlent des matériaux nobles comme l’inox poly-miroir ou le chêne. On s’y lave les mains dans des vasques en Corian. Dans les espaces repos qui jalonnent les galeries, des canapés disposant de prises électriques offrent leurs confortables coussins au chaland.

> Des services à gogo

Terminé les plans rébarbatifs. Des larges écrans interactifs, disséminés aux endroits stratégiques, permettent aux clients de trouver d’un coup de doigt leur magasin préféré. Le « kiosque accueil », déplacé vers le centre de la galerie, offre la possibilité de consulter gratuitement la presse. Les touristes pourront aussi s’y renseigner sur la ville ou les horaires des trains. Euralille s’est aussi doté d’une application pour smartphones et d’une connexion wifi gratuite et illimitée.

> Des enseignes attractives

Outre un restaurant Burger King, qui a ouvert ses portes en janvier, Euralille accueillera, à la rentrée, un Starbucks Coffee. En janvier 2016, c’est la chaîne Beef House qui ouvrira un restaurant dans la galerie. Dans le fond du centre commercial, le magasin Carrefour a suivi le mouvement en se payant, lui aussi, un ravalement. S’il a perdu un tiers de ses 12.000 m2, il a, en revanche, gagné en « compacité ». Selon son directeur, Thierry Demettre, il y a même « beaucoup plus de références qu’avant ». Avec la « file unique », Carrefour a adapté son système de caisses pour fluidifier les passages. Au milieu du magasin trône désormais un « espace marché » où sont rassemblés les produits frais. Une nouvelle application mobile permet aussi aux clients de « géolocaliser les promotions » du moment.