MyFerryLink: L'autorité de la concurrence britannique va faire appel

TRANSPORT L'avenir de la compagnie française va de nouveau se jouer devant la justice britannique...

M.L. avec AFP

— 

Calais, le 15 aout 2014. Un bateau de la compagnie My Ferry Link entre au port de Calais.
Calais, le 15 aout 2014. Un bateau de la compagnie My Ferry Link entre au port de Calais. — M.Libert/20 Minutes

L’Autorité de la concurrence et des marchés (CMA) britannique a annoncé, mardi, son intention de faire appel après la remise en cause de son interdiction à la compagnie maritime française MyFerryLink de desservir Douvres depuis Calais.

Problème de concurrence

En 2012, Eurotunnel, qui exploite le tunnel sous la Manche, a racheté les bateaux de l’ancienne entreprise SeaFrance pour les louer à MyFerryLink. La CMA estime que cette situation pose des problèmes de concurrence et voulait interdire à MyFerryLink de desservir le port de Douvres à partir de début juillet. Cependant, la Cour d’appel britannique a décidé, vendredi, que la CMA n’était pas compétente dans ce dossier, permettant à la compagnie maritime française de remporter une victoire juridique.

La CMA a indiqué, mardi, qu’elle entendait demander à la Cour de pouvoir interjeter appel de cette décision. Si cette ultime requête était retenue, l’affaire serait renvoyée devant la Cour suprême.

« La CMA est soucieuse de protéger les intérêts des passagers et des clients du fret, ayant conclu qu’Eurotunnel exploite une liaison maritime courte ainsi que la liaison ferroviaire concurrente », a expliqué l’autorité dans un communiqué.