Nord: Quelques saisies de drogues autour du Teknival 2015

SOCIETE L'édition 2015 du Teknival a réuni 10.000 personnes sur une ancienne base aérienne militaire près de Cambrai, et donné lieu à une cinquantaine de saisies de drogues...

Gilles Durand

— 

Les premiers Teknivaliers sont arrivés vendredi. AFP PHOTO / DENIS CHARLET
Les premiers Teknivaliers sont arrivés vendredi. AFP PHOTO / DENIS CHARLET — AFP

On est bien loin des 40.000 «teufeurs» de 2013. L'édition 2015 du Teknival a réuni, samedi, au plus fort de l'événement, environ 10.000 personnes, selon la préfecture. Ce dimanche matin, il en reste 6.300. «Les départs observés depuis la fin d'après-midi de samedi s’accentuent», souligne la préfecture.

Extinction du son, lundi. Les amplis des sounds systems doivent débrancher lundi, à midi. L’ancienne base aérienne (BA) 103 de Cambrai-Epinoy retrouvera alors son calme. Depuis jeudi soir, services de l’Etat, de santé et de secours sont à pied d'œuvre pour assurer la sécurité de cette manifestation.

 

Beaucoup de bruit. L’agence régionale de santé (ARS) a réalisé des relevés sonores ponctuels entre 1h et 3h, dans la nuit de samedi à dimanche: entre 55 et 65 décibels (dB) ont été relevés dans les villages alentours et 95 dB maximum sur le site de l'ancienne base. A titre de comparaison, 80 dB correspondent à une rue bruyante et 100 dB à de la musique en discothèque ou en concert.

 

Ecstasy et cannabis au programme. Aucun accident corporel n’est à déplorer, à ce stade, aux abords de la manifestation. Mais 26 permis de conduire ont été retirés, dont 9 pour conduite sous l’emprise de l’alcool et 17 pour conduite sous l'emprise de stupéfiants. Par ailleurs, 48 personnes ont été interpellées au total, pour détention et usage de produits stupéfiants. Des saisies de drogue de nature diverse sont intervenues, notamment d'ecstasy (300 cachets) et de résine de cannabis (210 g).

Aucun incident majeur. Depuis le début du Teknival, près de 400 personnes ont été prises en charge par les secouristes, dans une très large majorité pour des soins médicaux bénins. 24 personnes ont été évacuées vers les centres hospitaliers de Cambrai (23) et de Valenciennes (1) sans que leur pronostic vital ne soit engagé.