Pas-de-Calais: Le nouveau conseil départemental refuse de baisser les indemnités des élus

POLITIQUE Au nouveau conseil départemental du Pas-de-Calais, l'opposition UMP-UDI et FN a proposé une baisse des indemnités des élus, la majorité de gauche l'a rejetée...

20 Minutes

— 

Le conseil général du Pas-de-Calais.
Le conseil général du Pas-de-Calais. — Google Maps

Les élus du Pas-de-Calais ne verront pas leurs indemnités baisser. Une séance plénière se tenait, jeudi et vendredi, à Arras, au conseil départemental. Cette réunion avait pour but de mettre en place le fonctionnement de la nouvelle assemblée après les élections des 22 et 29 mars.

«Montrer l'exemple»

L'opposition, réunissant pour l'occasion le FN et l'UMP-UDI, avait déposé des  amendements qui réclamaient une baisse des indemnités de fonction des élus, selon La Voix du Nord. Il s'agissait de «donner un signal fort aux habitants», pour l'élu FN, Hugues Sion et de «montrer l’exemple» pour l'élu UMP, Pierre-Henri Dumont, lequel estimait l'économie à 360.000 euros par an pour une baisse de 10%.

«Un acte démagogique»

Ces amendements ont été rejetés par la majorité de gauche. Le président du groupe socialiste, Laurent Duporge, a dénoncé «un acte médiatique et démagogique». Selon lui, les indemnités «permettent de se consacrer pleinement à son mandat pour des élus qui ne roulent pas sur l’or».

«Courir derrière le FN»

De son côté, le président (PS) Michel Dagbert a accusé le leader de l'UMP de «courir derrière le FN». L’économie demandée doit être réalisée grâce à la réduction du nombre de vice-présidences qui passent de quinze à treize.