La Ferme aux oies, à Marcq-en-Barœul.
La Ferme aux oies, à Marcq-en-Barœul. — M.Libert/20 Minutes

NATURE

Nord: Le parc de loisirs «La ferme aux oies» a ouvert ses portes

Entièrement réhabilité, le lieu comporte des aires de jeu pour les enfants et un estaminet flamand...

Les beaux jours arrivent et, avec eux, la «Ferme aux oies». Située à Marcq-en-Barœul*, cette ancienne ferme flamande a été réhabilitée pour devenir un parc de loisirs pour toute la famille.

Le massif corps de ferme en briques rouges se dresse fièrement à l'entrée du lieu. Les entreprises chargées de la réhabilitation des bâtiments et du terrain de 2,7 hectares ont bien travaillé: tout est nickel, on mangerait par terre. Dans son discours d'inauguration de la «Ferme aux oies», le député-maire de Marcq-en-Barœul, Bernard Gérard se félicite de «cette belle réussite». L'entrée est gratuite mais le maire se réserve le droit de changer son fusil d'épaule, «pour préserver l'âme et la sécurité» du lieu.

Tout pour les enfants

L'endroit est clairement dédié aux familles, ça saute aux yeux. Une immense aire de jeux de 1.700m2 s'étend sur le côté, entièrement close par une barrière multicolore. Nathalie, originaire de la commune, est séduite: «C'est magnifique pour les enfants et rassurant pour les parents».

Plusieurs plans d'eau agrémentés de fontaines viennent apporter une touche de fraîcheur à l'endroit, qui manque peut-être un peu d'ombre. Un petit pont de bois enjambe une mini-rivière et mène à «la plage». Sable, transats, cabines de plage et terrain de volley. Il ne manque plus que la mer. «Ils auraient dû installer une pataugeoire pour les gamins», glisse Zorha. Mais ce petit bémol ne l'empêchera pas de revenir samedi pour pique-niquer avec toute sa famille.

Le terrain de volley et la plage de la Ferme aux oies, à Marcq-en-Barœul. - M.Libert/20 Minutes

Sans être un zoo, la Ferme aux oies possède tout de même quelques animaux. Des volatiles essentiellement, et bien entendu des oies. Rien de très exotique cependant: un paon, du couple de dindons, des poules, des cygnes et des canards. «D'autres animaux arriveront bientôt», promet Bernard Gérard. Mais peu importe, les visiteurs ne viennent pas ici pour admirer les bébêtes. «Il n'y a rien d'équivalent dans le coin», explique Nathalie. Et, du haut de ses dix ans, le fils de Zohra, Mohamed-Amine, est bien d'accord: «C'est le meilleur parce que j'ai jamais vu!».

Un peu bruyant

Néanmoins, les personnes qui recherchent le calme risquent fort d'être déçues. En effet, coincée entre la rocade Nord-Ouest et l'aérodrome de Bondues, la Ferme aux oies n'est pas un havre propice à faire la sieste en paix. «Avec les cris des enfants, on n'entendra plus la route», relativise une habitante du quartier, qui assure s'être habituée au bruit.

Entre autres services, on trouve sur place un estaminet flamand où l'on peut manger une carbonnade ou un burger pour une dizaine d'euros. Il y a aussi des tables de pique-nique et, très important, des toilettes.

*La Ferme aux oies, à l'angle du Pavé stratégique et de la rue Albert-Bailly, à Marcq-en-Barœul.