Nord: Le Teknival 2015 aura lieu sur l'ancienne base aérienne de Cambrai

FESTIVAL Le ministère de l'Intérieur a donné son accord pour que le Teknival 2015 prenne ses quartiers sur la BA-103...

Mikaël Libert

— 

L'ancienne base aérienne de Cambrai, la BA-103.
L'ancienne base aérienne de Cambrai, la BA-103. — M.Libert / 20 Minutes

Teknival paré au décollage. Mercredi, le ministère de l'Intérieur a donné son feu vert pour que le festival de musique électronique se déroule sur le site de l'ancienne base aérienne de l'armée de l'air, à Cambrai.

Un autre «mur du son»

Depuis le départ des derniers Mirages 2000, en 2012, les riverains de la BA-103 étaient plutôt tranquilles question mur du son. Mais, du 30 avril au 4 mai, le Teknival va faire péter des décibels d'un autre genre. Si la préfecture du Nord ou les gendarmes sont incapables de chiffres le nombre de personnes qui ont prévu de venir à la fête, une chose est sûre: il y aura du monde. En 2013, plus de 30.000 fêtards avaient participé au festival. «Pas mal de personnels avaient posé des jours qu'ils vont devoir annuler», confiait, mercredi, une source à l'État-major de la gendarmerie National de Villeneuve d'Ascq.

Car, en effet, tous les services de l'Etat du Nord et du Pas-de-Calais sont sur les dents, la base aérienne étant située à cheval sur les deux départements. «Beaucoup de militaires sont mobilisés pour assurer la sécurité aux alentours du site, faire des contrôles en amont tant sur l'alcool que sur les stupéfiants», explique la même source à la gendarmerie. Idem pour les services de secours aux personnes qui sont mobilisés pour assurer le bon déroulement en matière de sécurité publique, sanitaire et environnementale.

La tenue du Teknival près de sa ville n'enchante guère le député-maire de Cambrai, François-Xavier Villain. «En termes d'image pour le territoire c'est une catastrophe, et on a autre chose à faire sur l'espace de la base aérienne qu'on essaie de reconvertir», a-t-il regretté auprès de l'AFP.