LOSC: «Il ne faut pas se dire qu'on doit jouer l'Europe», estime Nolan Roux

FOOTBALL L'attaquant lillois espère que son équipe va rester sur sa dynamique actuelle...

Francois Launay

— 

L'attaquant du LOSC Nolan Roux
L'attaquant du LOSC Nolan Roux — LANCELOT FREDERIC/ SIPA/SIPA

Le retour en forme du LOSC, vainqueur de six de ses sept derniers matchs de Ligue 1, correspond à son efficacité retrouvée. S'il a marqué six buts depuis le début de saison, Nolan Roux en a inscrit trois sur ce dernier mois. Buteur lors de la victoire dimanche contre Bordeaux (2-0), l'attaquant lillois a retrouvé la confiance. Intéressant avant une fin de saison où Lille peut décrocher l'Europe, et Roux penser à un avenir qu'il voit toujours sous le maillot des Dogues.

Six victoires en sept matchs. Le fait de ne pas avoir grand chose à jouer vous a-t-il libéré? 

On prend peut-être plus de risques. Il y a eu une réaction qui est partie du match contre Lyon où on était mené 1-0 et où on s'est imposé à la fin (2-1). On s'est rendu compte que si on prenait des risques offensivement, on pouvait gagner contre de grosses équipes. Depuis, on a réussi à enchaîner une belle série. Quand on veut avoir cette réussite, il faut savoir la provoquer. C'est ce qu'on a fait contre Bordeaux en début de match. 

Vous êtes désormais à quatre points de la sixième place. L'Europe est-elle de nouveau un objectif au LOSC? 

On est sur une bonne série donc pourquoi pas. Maintenant, il ne faut pas commencer à se prendre la tête là-dessus et se dire qu'on doit faire l'Europe. On la fera si on mérite de la faire et si on continue sur ce genre de prestations. J'y crois en tout cas, je ne joue pas au foot pour me fixer des objectifs du type: «On joue le maintien et après on verra.» C'est petit bras. Il faut toujours voir plus haut tout en restant modeste. La saison a été plus que moyenne, elle est beaucoup mieux maintenant. Surfons là dessus, profitons en tout en restant vigilants. Il suffît qu'on en prenne trois à Paris et ce sera terminé. 

Vu vos difficultés cette saison en Ligue Europa, y retourner l'an prochain ne serait pas un cadeau emposionné? 

Ce serait beau d'y aller car ça récompenserait une saison mal lancée. Après, il faudra voir comment ça se passe la saison prochaine entre le recrutement et les départs de joueurs. Mais il n'y a pas de cadeau empoisonné quand on est joueur.  Ce serait magnifique mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour. Il y a d'abord un match à jouer samedi à Paris. 

Se déplacer samedi à Paris, qui a un calendrier infernal, est-il un avantage pour le LOSC? 

Non. Quand tu joues Paris, le seul avantage est que tu vas jouer au Parc des Princes, un stade très plaisant. Même s'ils ont des blessés, ça reste une équipe qui est en train de tout gagner ou presque. Il n’y a pas de pression pour nous car on est sauvé au niveau comptable. Maintenant, si on veut aller plus haut, il faut aller faire un résultat. Mais restons modestes! Il faudra se surpasser pour prendre des points. 

A titre personnel, vous avez refusé une prolongation de contrat l'an dernier. Il vous reste un an de contrat désormais. Qu'allez-vous faire la saison prochaine? 

Je ne sais pas. Je n'ai encore rencontré personne. On n'est pas venu me voir pour me demander ce que je comptais faire l'an prochain. Le club a des dossiers plus importants à gérer en ce moment. Mais si on me dit que je reste là, je reste. D'autres choses peuvent aussi entrer en compte selon le classement ou le recrutement d'autres attaquants. On me demandera peut-être aussi de partir, on verra. Je n'ai pas encore réfléchi à cette situation. J'essaie de finir au mieux la saison et de marquer encore plus de buts. Moi, je veux rester au LOSC qui est un grand club. On ne m'a encore rien dit donc pour moi je serai là l'année prochaine.