La vidéo étend son réseau chez Transpole

©2007 20 minutes

— 

Les caméras vont se généraliser dans les transports en commun lillois. Dès le mois de juillet, la société Transpole devrait expérimenter l'installation de caméras embarquées dans plusieurs de ses véhicules. Et à partir d'octobre, le déploiement se fera dans tous les véhicules, que ce soit bus, métro ou tramway. Soit plus de 2 500 caméras à ajouter aux 1 200 installées depuis 2002 dans les couloirs et sur les quais des stations de métro.

« Leur présence dans les stations a donné des résultats très concluants, explique Eric Quiquet, vice-président (Verts) aux transports à la communauté urbaine (LMCU). Il était prévu que le dispositif soit étendu, et c'est bien car plus les gens se sentent en sécurité, plus il y a d'usagers. » « Moi je trouve ça rassurant, explique justement Céline, 23 ans. Surtout quand il n'y a pas grand monde dans la station. » Ce que confirme Stéphane Monier, responsable du PC sécurité à Transpole : « Le pourcentage d'usagers qui se sentent en sécurité est passé en quatre ans de 79 à 87 %. »

Car la vidéo sert aussi à résoudre les enquêtes de police, et à dissuader les éventuels auteurs de délits. « Depuis 2002, nous avons observé 30 % d'incidents en moins dans les stations, tous actes confondus, poursuit Stéphane Monier. En revanche, dans les rames de métro les dégradations ont progressé un peu ces derniers temps. » Jusqu'à six caméras par véhicule seront donc installées d'ici à la fin 2008. « Franchement je ne suis pas un fan, mais dans les transports, couplée avec les agents de prévention, la vidéo a prouvé son utilité », conclut Eric Quiquet.

coût L'installation des 2 500 caméras supplémentaires va coûter 4 millions d'euros à la communauté urbaine, qui s'ajouteront aux 70 millions de francs (10,5 millions d'euros) payés en 2002 pour les 1 200 premières.