Delistar respire à Seclin

©2007 20 minutes

— 

Un répit. Plus d'une cinquantaine des 75 salariés de Délistar, à Seclin, sont repartis un peu soulagés du tribunal de commerce de Lille hier matin. En plaçant l'entreprise de production de pizzas et entrées chaudes en redressement judiciaire jusqu'au 20 juin, le tribunal a accordé un délai aux salariés pour qu'ils cherchent un repreneur.

Ils avaient appris seulement en fin de semaine dernière que le site était en cessation de paiement. Après plusieurs années de déficit, le patron avait décidé de jeter l'éponge. « Le site est viable, explique Christine Wartelle, déléguée syndicale FO. Il est bien desservi, les salariés sont motivés, et les clients sont réguliers. Et notre patron nous aide à trouver une porte de sortie. » Bernard Debreu, le maire (PC) de Seclin, a d'ailleurs voulu saluer cet « esprit de responsabilité de tous les acteurs ».