Nord: Le gang des voleurs à la plaque d'égout sous les verrous

FAITS DIVERS Quatre hommes ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête sur une série de cambriolages commis avec un mode opératoire bien particulier...

Mikaël Libert
— 
Illustration police nationale.
Illustration police nationale. — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Au trou, le «gang des égouts». Fin octobre 2014, 20 Minutes avait fait le lien entre plusieurs cambriolages lors desquels les malfaiteurs utilisaient des plaques d'égouts pour briser les vitres ce commerces. En fin de semaine dernière, à Roubaix, la police a mis la main sur quatre Roumains soupçonnés de nombreux faits similaires, révèle La Voix du Nord.

Au moins une dizaine de faits

Les malfaiteurs sont soupçonnés d'avoir commis au moins une dizaine de cambriolages dans toute la région: métropole lilloise, cambrésis, valenciennois... Ce qui a mis la puce à l'oreille des policiers, c'est le mode opératoire mis en œuvre pour dévaliser ces nombreux commerces ou habitations: à l'aide d'une plaque d'égout dégotée sur place, les voleurs brisaient les vitrines des boutiques pour y pénétrer et en dévaliser le contenu.

Le parquet de Lille a ouvert une information judiciaire car il se pourrait que bien d'autres faits soient à imputer au «gang à la plaque d'égout». En attendant, les quatre hommes ont été mis en examen pour vol en bande organisée et trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire. Le quatrième, mineur, a été placé sous contrôle judiciaire.