Nord: Un apiculteur amateur perd ses 150.000 abeilles

ENVIRONNEMENT Les ruches d'un apiculteur amateur, près de Béthune, ont été victimes d'une hécatombe: toutes ses abeilles ont disparu...

G.D.
— 
Illustration du travail d'un apiculteur.
Illustration du travail d'un apiculteur. — FRED SCHEIBER

C'est une véritable hécatombe qui vient de frapper un apiculteur du Pas-de-Calais. Il a perdu la totalité de ses abeilles, environ 150.000, raconte La Voix du Nord. Il y a un mois, Yves Hanebicq s'inquiète, le printemps venu, de n'apercevoir aucune activité autour de ses ruches à Busnes, près de Béthune. Il en possède dix, dont la plupart sont annuellement colonisées.

«Il n'a pas dormi pendant plusieurs nuits»

Il se décide à en ouvrir une et s'aperçoit qu'au milieu des alvéoles, ne gisent que quelques cadavres. Même constat pour les autres ruches. «Il n'a pas dormi pendant plusieurs nuits, raconte sa femme, Nicole. C'est sa passion. Une vraie passion, car, en plus, il est allergique. Le miel récolté était distribué à la famille et aux proches.»



 

Une enquête ouverte

Le couple ne sait pas ce qui a pu se passer. «C'est la première fois que ça m'arrive depuis 30 ans. Je n'ai changé aucune des habitudes, pourtant», souligne Yves Hannebicq. Il n'est peut-être pas le seul à avoir connu pareille mésaventure. La direction départementale de la Protection des Populations a été alertée.

Une enquête doit être ouverte pour connaître les causes de cette mortalité subite: acariens, pesticides, ou autre? «Une amie en Charente nous a raconté la même histoire, précise Nicole Hannebicq. Au-delà des abeilles, c'est aussi pour notre santé que nous sommes inquiets.» En attendant, le couple est à la recherche d'un nouvel essaim.