Nord: Une nouvelle salle de brassage pour la Jenlain

ÉCONOMIE L'entreprise familiale de Jenlain (Nord) a présenté ce mardi une nouvelle salle de production...

Olivier Aballain

— 

La nouvelle salle de brassage de la Jenlain.
La nouvelle salle de brassage de la Jenlain. — O. Aballain

La brasserie Duyck est petite dans le monde de la bière, mais elle investit comme une grande. Les producteurs de la Jenlain ont présenté ce mardi leur nouvelle salle de brassage, dont l'installation a coûté 2,5 millions d'euros.

Quatre cuves en inox permettent dorénavant d'assurer la production, à un rythme de 5 brassins de 125 hectolitres (hl) par jour. «L'ensemble nous permet d'économiser de l'énergie (jusqu'à -25% espérés) et de l'eau, car nous récupérons la vapeur», détaille Mathieu Duyck, qui prend la suite de son père Raymond à la direction de la brasserie (45 salariés).

Investir tous les ans, développer l'export

L'investissement a été accompagné de subventions de l'Union européenne et du conseil régional à hauteur de 300.000 euros. «Investir tous les ans est essentiel pour progresser et travailler sur de nouveaux produits», poursuit Mathieu Duyck. En dix ans, ce sont dix millions d'euros qui ont ainsi été injectés à Jenlain, sur les lignes d'embouteillage, la station d'épuration...

Avec 110.000 hectolitres produits par an (0,5% du total français), Jenlain revendique la place de première brasserie artisanale nordiste. Environ 82%  de ses ventes en grande distribution sont réalisées en dehors du Nord-Pas-de-Calais, et 5% de sa production est exportée. Mathieu Duyck espère doubler les ventes à l'export d'ici à cinq ans. «Les bières belges sont reconnues. Nous ne sommes qu'à quelques kilomètres de la Belgique. Pourquoi les bières françaises ne pourraient-elles pas s'exporter aussi bien?»

On vous laisse avec un épisode de la web-série décalée Jenlaincroyablevillage, créée en 2009 avec les salariés de la brasserie.