Résultats des départementales: Records d'élus FN dans le Pas-de-Calais

POLITIQUE Les élus frontistes sont satisfaits de leur victoire dans le Pas-de-Calais...

Olivier Aballain

— 

Marine Le Pen lors du second tour des élections départementales à Hénin-Beaumont, le dimanche 29 mars 2015.
Marine Le Pen lors du second tour des élections départementales à Hénin-Beaumont, le dimanche 29 mars 2015. — Michel Spingler/AP/SIPA

«Nous avons tout simplement le plus gros groupe d'élus FN de France.» Bruno Bilde, porte-parole du Front national, ne cachait pas sa satisfaction ce lundi matin. Avec douze élus (six cantons) au conseil départemental, le FN du Pas-de-Calais est effectivement le mieux représenté de France, devant l'Aisne (8 élus).

«Majoritaires dans le Bassin Minier»

Certes le score global, lui, est au 3e rang national (30,8%, derrière les 38,1% de l'Aisne et les 35,3% du Vaucluse), et le parti de Marine Le Pen a raté deux cantons de très peu (à Douvrin et Calais-3). Mais cela n'empêche pas les nouveaux élus d'apprécier ce lendemain de victoire. Ils sont d'ailleurs attendus ce lundi à Arras pour une visite de l'hôtel du département, en présence du maire d’Hénin-Beaumont Steeve Briois.

«De toute façon, nous sommes devenus majoritaires dans le Bassin Minier. Forcément, ils en tiennent compte», glisse Bruno Bilde. Pour les partis traditionnels, la remise en cause est sévère, comme en témoigne la réaction de Marine Tondelier, chef de file EELV à Hénin-Beaumont:

«Steeve Briois a déjà rencontré Michel Dagbert (le président sortant, socialiste, de l'assemblée départementale). Leurs échanges sont courtois», assure toutefois le porte-parole frontiste.

Dans le Pas-de-Calais, la gauche (PS et Front de Gauche) a conservé de justesse la majorité absolue avec 40 élus sur 79.