Départementales: Le socialiste dissident prend une leçon au Cateau-Cambrésis

ELECTION Le binôme socialiste dissident du Cateau-Cambrésis abandonne son canton à la droite dans une triangulaire...

Olivier Aballain
— 
Copie de la page Facebook des candidats PS
Copie de la page Facebook des candidats PS — Facebook

Il était prévenu, il s'est maintenu, il a perdu. Avec 11,1% des voix contre 48,7% à l'UMP-UDI et 40,2 au FN, Laurent Coulon, vice-président sortant du Conseil départemental, a essuyé une lourde défaite dans la triangulaire du canton 10 au Cateau-Cambrésis.

Arrivé 3e au premier tour, l'ancien candidat socialiste a longtemps refusé de se désister pour faire barrage au Front National, malgré les consignes de ses camarades socialistes du Nord.

Près de 3.000 voix parties à droite

Jeudi soir, le binôme de gauche a finalement jeté l'éponge, après une entrevue avec Patrick Kanner, ancien patron du Département devenu ministre. Le désistement était hors-délai: les électeurs ont donc pu choisir entre trois binômes.

Conséquence du cafouillage: le binôme Coulon/Lheureux a perdu près de 3.000 voix dans l'entre-deux tours, pendant que ses concurrents UMP-UDI en gagnaient 2.700, pour doubler le Front National.