Villeneuve ne sera plus sans complexe

©2007 20 minutes

— 

Un panneau pour clore seize ans d'attente. Hier, le projet de complexe culturel et commercial de Villeneuve-d'Ascq et Lezennes a enfin été lancé par le promoteur Heron International. Mais symboliquement, car la construction de cet ensemble de 7 hectares, qui regroupe douze magasins autour d'un cinéma de douze salles, ne devrait débuter qu'à l'automne. Le promoteur a voulu marquer ainsi la fin de la série de recours qui ont retardé le dossier jusqu'à l'an dernier.

« Cela nous a coûté cher, mais maintenant plus rien ne devrait nous retarder », soupirait ainsi Peter Ferrari, directeur général de Heron International. Heron Park, c'est son nom, est surtout impatiemment attendu pour son complexe UGC par Jean-Michel Stievenard, le maire (PS) de Villeneuve-d'Ascq : « Je pense aux Villeneuvois qui m'ont répété leur envie [...] de cinéma. » D'autant que l'édile est persuadé que le complexe flambant neuf, attendu pour 2009, ne fera pas de concurrence au cinéma art et essai Le Méliès, en cours de rénovation. « Il y a des Villeneuvois amateurs des films de Besson, d'autres qui préfèrent Bresson. »

Un principe de non-concurrence qui a aussi prévalu dans le choix des enseignes, resserrées autour des loisirs et de la culture pour ne pas faire d'ombre au centre V2 : Cultura, Go Sport, Darty, La grande Récré, etc...« Tous les espaces sont partis très vite, nous aurions pu en vendre trois fois plus », assure Benoît Latreille, du cabinet Cushman&Wakefield, en charge de la commercialisation. L'investissement total atteint cent millions d'euros, et devrait créer à terme environ 300 emplois.

délai Le promoteur Heron International annonce publiquement une ouverture des espaces commerciaux pour le printemps 2009. Mais de source bien informée, il faudrait plutôt tabler sur Noël 2009.