Nord: Un photographe raconte son aurore boréale

PORTRAIT Un photographe nordiste, Sylvain Wallart, explique comment il a réussi le scoop des aurores boréales, mardi soir...

Gilles Durand

— 

Autoportarit de Sylvain Wallart.
Autoportarit de Sylvain Wallart. — Sylvain.W Photographies

Sylvain Wallert est un des photographes parvenu à prendre une image des aurores boréales qui ont traversé le nord de l'Europe, mardi soir. Amateur, cet étudiant de Locon, près de Béthune, explique à 20 Minutes comment il s'y est pris.

Comment avez-vous été mis au courant de cette aurore boréale?

Il existe des sites spécialisés qui mettent à disposition des graphiques et des prédictions. On apprend quand une aurore boréale passe non loin de la France. Après, on peut espérer faire une photo si on a du bol. Il suffit d'attendre.

Vous avez déjà eu d'autres alertes?

Oui, l'an dernier. Mais je n'avais pas réussi à prendre d'images. Il faut qu'il n'y ait aucune pollution lumineuse et être bien placé. En général, on a une alerte tous les un ou deux ans pour ce genre de phénomène. C'est très aléatoire et très rare. La dernière belle aurore boréale, je crois que c'était il y a plus de dix ans, dans la région.

Photo prise à Cassel par le photographe Sylvain Wallard. - Sylvain.W Photographies

 

Il faut bien choisir son endroit...

Je m'étais installé en haut du mont Cassel avec d'autres photographes. A l'œil nu, c'était difficile à discerner car il y avait beaucoup de lumière. Dans un endroit bien noir, ça aurait été plus simple. Le phénomène a duré dix minutes, entre 21h et 21h10.

Votre profil Facebook doit être assailli, ce matin?

Oui, ça n'arrête pas. J'ai encore deux photos potables. Je vais les mettre au fur et à mesure sur mon site.