La région bascule à droite

©2007 20 minutes

— 

Historique. Nicolas Sarkozy arriverait en tête de l'élection présidentielle dans la région Nord-Pas-de-Calais. A l'heure où nous bouclions, il recueillait 50,32 % des voix sur quasiment l'ensemble des suffrages dépouillés. Un chiffre qui lui permettrait de devenir le seul candidat de droite à devancer un adversaire socialiste dans la région lors d'une opposition au deuxième tour d'une élection présidentielle. A cette annonce, plusieurs Lillois sont sortis en larmes de l'hôtel de ville où Ségolène Royal est tout de même arrivée en tête (55,92 %). Selon les dernières tendances, Nicolas Sarkozy l'emporterait avec 51,76 % dans le département du Nord. A l'inverse, dans le Pas-de-Calais, c'est Ségolène Royal qui est arrivée en tête avec 52,04 % des suffrages exprimés.

Dans la métropole lilloise, il n'y a pas de surprise. Nicolas Sarkozy l'emporte facilement à Marcq-en-Baroeul (68,25 %), Mouvaux (75,51 %) mais aussi dans la ville socialiste de Tourcoing (51,51 %). Et Ségolène Royal l'emporte à Roubaix (59,76 %) ou Mons-en-Baroeul (53,79 %). « C'est une évolution de l'histoire locale, a réagi Thierry Lazaro, secrétaire fédéral de l'UMP. C'est très riche d'enseignements pour les législatives. »

ambiance Entre 200 et 300 jeunes se sont regroupés hier sur la Grand-place de Lille après l'annonce des résultats pour exprimer leur mécontentement.