Nord: Encore plus de sous pour l'innovation en 2015

ÉCONOMIE BPI France veut mettre le paquet sur le financement de l'innovation en Nord-Pas-de-Calais...

Olivier Aballain

— 

Dans les locaux de Critzr, à Euratechnologies (Archives
Dans les locaux de Critzr, à Euratechnologies (Archives — M.Libert/20 Minutes

Les entrepreneurs nordistes peuvent entrevoir le bout du tunnel. BPI France, l'organisme public de financement des entreprises, prévoit  de poursuivre en 2015 la croissance des fonds accordés aux entreprises innovantes.

Dans son bilan 2014, BPI France peut déjà faire état d'une nette hausse des financements accordés aux entreprises nordistes en développement (+33%, pour atteindre 100 millions d'euros répartis sur 935 projets). Pierre de Saintignon, vice-président (PS) de la région Nord-Pas-de-Calais, peut y voir un effet de «l'effort de simplification et de mise en ordre» des dispositifs existants.

Le financement de l'innovation en forte progression

Mais BPI France espère faire mieux auprès des entreprises innovantes. «Nous avons affecté des moyens humains supplémentaires pour nous adapter au foisonnement de l'innovation en Nord-Pas-de-Calais», fait valoir Bertrand Fontaine, le directeur régional de l'organisme. En 2014, 43 millions d'euros de soutien ont ainsi été accordés à l'innovation (+26% par rapport en 2013).

La pépite lilloise MDoloris fait partie des entreprises accompagnées, et son patron Fabien Pagniez n'y va pas par quatre chemins: «Sans les fonds de BPI France nous n'en serions pas là». Installée sur le parc Eurasanté, Mdoloris a été la première société à commercialiser un système de suivi en continu de la douleur des patients incapables de communiquer. Lancée en septembre 2010, la société comptera bientôt 18 salariés.

Taux bas, banques très partantes

«BPI France nous a apporté de l'argent sur des projets risqués que les banques ne pouvaient pas financer», raconte Fabien Pagniez. La dernière levée de fonds de 1,1 millions d'euros auprès d'investisseurs a d'ailleurs reçu un complément de 500.000 euros de BPI France. MDoloris a ainsi lancé en juin un dispositif inédit adapté aux nourissons, et affiche une croissance de 80% en 2014.

Pour 2015, Bertrand Fontaine est plutôt optimiste. «Nous assistons à un fort retour des banques, qui se bousculent pour financer certains projets.» Conjugué à des taux d'intérêt très faibles, l'effet est prometteur.