Nord: Cultivez vos pleurotes sur du marc de café

INSOLITE Les Nordistes peuvent acheter un kit pour cultiver leurs champignons sur du marc de café à la maison...

Olivier Aballain

— 

Les kits de culture «Pleurette» pour les particuliers
Les kits de culture «Pleurette» pour les particuliers — Pleurette

Sans le savoir, les Lillois vivaient à côté d'une vraie mine d'or... noir. Avec leur projet «Pleurette», quatre jeunes entrepreneurs de l'Eurométropole (Guillaume, Anne-Sophie, Gabrielle et Jurgen) ont lancé depuis plusieurs semaines une collecte de marc de café destiné à cultiver des pleurotes.

La pleurote est un champignon plutôt savoureux, et qui pousse à merveille dans une terre (substrat) composée pour moitié des résidus du «petit noir». Il y a de quoi faire: rien que dans l'aire transfrontalière Lille-Tournai-Courtrai, la quantité de marc délaissé par les cafetières est évaluée à 11.000 tonnes par an.

Ils ont commencé dans un garage

Les créateurs de Pleurette en ont fait la pierre angulaire de leur engagement dans «l'économie bleue», comprendre sans production de déchet. «On a commencé en octobre, dans le garage de la grand-mère de l'une d'entre nous à Mouscron», raconte Guillaume Dekoninck, responsable marketing de Pleurette.

Une vingtaine de cafetiers et restaurateurs lillois ont rapidement accepté de leur réserver le marc auparavant jeté à la poubelle. Mélangé à de la terre ensemencée de mycélium (les filaments qui donnent naissance aux champignons), le marc est ensuite conservé entre 20 et 23°C, et en six semaines environ les pleurotes sont là.

Vente de kits aux particuliers

Des petits kits «Pleurette» sont vendus aux particuliers environ dix jours avant la première récolte. «Les enfants peuvent constater chaque matin le développement des champignons, et en plus ils sont délicieux», assure Guillaume Dekoninck. Confirmation chez Clément-Marot, grand restaurant du centre de Lille: «C'est top au niveau qualité, vraiment ils sont très bien en goût et restent très fermes».

Moyennant un arrosage tous les jours, trois récoltes sont possibles sur chaque kit individuel, pour 600 à 800 grammes de pleurotes au total (chaque kit garni de terre est vendu 15,90 euros). Et après les récoltes, la terre résiduelle constitue un terreau épatant pour d'autres cultures... Environ 250 kits ont déjà été vendus par bouche-à-oreille.

Mais à terme, Pleurette entend aussi vendre sa propre production en magasin. Entre la collecte du marc, la récolte des champignons et leur mise en valeur dans le commerce, les quatre entrepreneurs pensent pouvoir créer jusqu'à 200 emplois directs en captant 15% du marc de l'eurométropole. Sans compter, plus tard, l'exploitation de l'huile qui suinte du marc et constitue un produit cosmétique recherché...