Nord: Quatre enfants et leur mère meurent dans l'incendie de leur maison

DRAME L'incendie meurtrier s'est déclaré en pleine nuit dans une maison de Saint-Jans-Cappel...

Olivier Aballain

— 

Intervention de pompiers à Nantes (Illustration).
Intervention de pompiers à Nantes (Illustration). — Frederic Brenon / 20 Minutes

En pleine nuit, l'incendie n'a laissé quasiment aucune chance aux habitants de cette maison de Saint-Jans-Cappel (Nord).

Quatre enfants, nés entre 2002 et 2006, et leur mère sont morts mardi près d'Hazebrouck dans l'incendie de leur maison qui s'est déclaré dans la nuit, tandis que le père a été hospitalisé avec une blessure à la jambe, ont annoncé les gendarmes.

«La maman et les quatre enfants sont décédés dans l'incendie, qui s'est déclaré un peu après 01h00», a indiqué la gendarmerie, selon laquelle l'origine du sinistre demeure indéterminée.

Le père a dû se jeter par la fenêtre

Le drame intervient moins de deux jours après l'entrée en vigueur de l'obligation de disposer un détecteur de fumée dans chaque habitation.

L'alerte avait été donnée par le père qui, selon la préfecture du Nord, s'était «jeté depuis le premier étage» pour échapper au feu. L'homme est sévèrement blessé à la jambe, a précisé la gendarmerie nationale.

Selon celle-ci, les corps des quatre enfants (un garçon né en 2002, une fille née en 2005 et des jumeaux nés en 2006) et de leur mère, âgée de 37 ans, ont été retrouvés par les sapeurs-pompiers, qui ont indiqué avoir éteint l'incendie vers 03h30.

De nombreux gendarmes et pompiers étaient encore sur place mardi matin pour déblayer et enquêter.

Enquête sur l'origine de l'incendie

L'enquête a débuté sous l'autorité du procureur de Dunkerque. Une brigade cynophile notamment a été mobilisée «pour retrouver les traces de départ d'incendie», a rapporté la gendarmerie.

Depuis le 9 mars, chaque propriétaire est désormais tenu d'installer un détecteur de fumée pour chaque étage d'habitation, mais aucune sanction n'est prévue, tant de la part des autorités que des assurances, en cas de non-respect.