Suspicion de salmonelle: Les Restos du cœur alertent sur des steak hachés

ALIMENTATION Plusieurs régions de France sont concernées par cette mesure de précaution, y compris le Nord-Pas-de-Calais...

M.L. avec AFP
— 
Restos du Cœur. (Illustrations)
Restos du Cœur. (Illustrations) — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Les Restos du cœur ont retiré de la distribution plusieurs lots de steaks hachés «suite à la suspicion de la présence de salmonelle», a annoncé, dimanche, un communiqué du ministère de l'Agriculture.

Ce retrait concerne un lot de steaks hachés surgelés 15% de matières grasses, reçu du Fonds européen d'aide au plus démunis, est-il indiqué. Le lot porte mention, sur le sachet emballant les steaks, d'une DLUO (Date limite d'utilisation optimale) au 28/10/2016.

Le Nord-Pas-de-Calais concerné

Les départements potentiellement concernés sont: 18 (Cher), 36 (Indre), 50 (Manche), 55 (Meuse), 57 (Moselle), 59 (Nord), 62 (Pas-de-Calais), 68 (Haut-Rhin), 80 (Somme), 88 (Vosges), 89 (Yonne), 93 (Seine-Saint-Denis), 95 (Val d'Oise).

«Par précaution, l'ensemble du lot est retiré de la distribution », annonce le ministère. Toutefois, certains de ces produits ayant déjà été distribués, il «est donc demandé aux personnes qui détiendraient des produits appartenant au lot décrit ci-dessus de ne pas les consommer, de les détruire, et de prendre contact avec leur centre Restos», est-il indiqué.

Le ministère rappelle que les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles «se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les 48h qui suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.» Les personnes ayant consommé les steaks hachés en question sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

«D'une façon générale, il convient de rappeler que la cuisson à cœur des produits permet de prévenir les conséquences d'une telle contamination, les bactéries étant détruites à la température de 65°C», conclut le communiqué.