Nord: Auchan boucle une année 2014 «en-deçà» des attentes

ÉCONOMIE Le groupe de distribution publie des chiffres 2014 en repli pour ses supermarchés et hypermarchés français...

Olivier Aballain
— 
Englos, le 5 d?cembre 2011. Hier en fin d'aprs midi, un homme a ouvert le feu avec un fusil de chasse dans le sas d'entr?e du centre commercial Auchan blessant quatre personnes. Il pourrait s'agir d'un rglement de comptes entre gens du voyage ? propos d'un diff?rend amoureux.
Englos, le 5 d?cembre 2011. Hier en fin d'aprs midi, un homme a ouvert le feu avec un fusil de chasse dans le sas d'entr?e du centre commercial Auchan blessant quatre personnes. Il pourrait s'agir d'un rglement de comptes entre gens du voyage ? propos d'un diff?rend amoureux. — M.LIBERT/20 MINUTES

Le groupe Auchan a connu des années plus fastes. Le géant nordiste de la grande distribution a publié ce lundi ses résultats 2014. Et sans surprise, les difficultés constatées en interne se retrouvent dans les chiffres, notamment en ce qui concerne les activités françaises.

Hypermarchés et supermarchés en baisse

Ainsi le résultat d'exploitation courant, toujours très largement positif (1,16 milliard d'euros), a reculé de 11,6% hors produits exceptionnels.

En France, le chiffre d'affaires des hypermarchés est en repli de 1,7% à périmètre commercial constant (hors variation de surfaces de vente), et celui des supermarchés ressort en baisse de 3,7%.

Ce passage à vide du marché français a probablement contribué au renforcement de l'alliance entre Auchan et Système U annoncé tout récemment.

Du mieux en 2015 ?

Pour autant, selon la direction du groupe, «le modèle commercial a redémarré en 2014» dans les hypers, qui enregistrent une hausse de 0,9% du nombre de clients et de 0,3% du nombre d'articles vendus.

Mais l'année a été «mouvementée», concède le grand patron Vianney Mulliez, qui a soutenu une politique agressive sur les prix en 2014. «Nous avons réalisé une performance en-deçà de nos attentes», résume le président du conseil d'administration, qui a débarqué le dirigeant d'Auchan France en décembre.

Le groupe Auchan a tout de même profité de l'année pour réduire considérablement son endettement (-42,1% à 1,83 milliard), grâce aux cessions immobilières réalisées en Europe par sa filiale Immochan. «Les politiques de redressement devraient commencer à porter leurs fruits en 2015», espère Vianney Mulliez.