Losc: Nouveau départ après la victoire surprise à Montpellier?

FOOTBALL Surprenants vainqueurs à Montpellier, les joueurs de Lille s'offrent une bouffée d'oxygène en championnat, en attendant de pouvoir lorgner plus haut...

Gilles Durand

— 

Le milieu de terrain portugais Marco Lopes, buteur  contre Montpellier.  AFP PHOTO / BORIS HORVAT
Le milieu de terrain portugais Marco Lopes, buteur contre Montpellier. AFP PHOTO / BORIS HORVAT — AFP

Une victoire, et ça repart. Le succès des Lillois en terre montpelliéraine (1-2), samedi soir, éclaire un peu leur avenir et lève quelques doutes sur les capacités de l'attaque. René Girard, de son côté, retrouve le sourire. «Après l’élimination en demi-finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG, beaucoup espéraient que ce soit une fin de saison très compliquée pour nous», ironisait l'entraîneur lillois, à l'issue du match. Il faisait sans doute référence à la banderole  l'appelant à démissionner, déployée, jeudi matin, à l'entrée du centre d'entraînement du Losc.

Deuxième victoire à l'extèrieur

Les Nordistes ont, donc, contre toute attente, fait tomber Montpellier, en pleine réussite depuis le début d'année. Leur seule victoire à l'extérieur datait du mois d'août, à Caen, lors de la 2e journée. «Cela donne confiance. Il y a longtemps qu'on n'avait pas marqué deux buts à l'extérieur», se réjouissait René Girard. De là à imaginer un nouveau départ pour un club présenté comme moribond avant la rencontre, il n'y a qu'un pas que franchit Idrissa Gueye. «Il faut tout donner jusqu'à la fin du championnat pour remonter dans le haut du classement», expliquait le demi défensif.

A dix longueurs d'une place européenne

«Les garçons ont montré qu'ils étaient toujours concentrés sur le championnat. Il ne reste plus que ça, on va le jouer à fond», ajoutait René Girard. Nolan Roux, buteur avec Marcos Lopes, se montrait néanmoins prudent: «J'espère qu'on va se baser sur cette victoire collective pour les matches à venir». Car si le Losc (11e) se retrouve désormais à dix longueurs d'une place européenne, au moindre faux pas, le spectre de la relégation pourrait vite réapparaître.