Lille: L'équipe de France féminine sera emmenée par une Lilloise

RUGBY La demie de mêlée du LMRCV, Yanna Rivoalen, sera titularisée en équipe de France, samedi face à l'Ecosse, pour la première fois lors d'un match du tournoi des VI Nations...

Gilles Durand

— 

Yanna Rivoalen, pendant la Coupe du monde en 2014.
Yanna Rivoalen, pendant la Coupe du monde en 2014. — Eric Morelle

«Je dois avoir environ 15 sélections». Yanna Rivoalen n'est pas du genre à calculer, mais sa titularisation au poste de numéro 9 de l'équipe de France féminine, samedi, face à l'Ecosse*, va compter. C'est la première fois que la demie de mêlée du Lille Métropole Rugby club villeneuvois (LMRCV) va débuter un match officiel en bleu. Qui plus est lors du tournoi des VI Nations dont la France est tenante du titre, avec un Grand Chelem à la clé en 2014.

«Une belle opportunité»

«C'est une belle opportunité d'enfin pour pouvoir montrer ce que je vaux», souligne la jeune fille de 26 ans, originaire de Compiègne. Professeur d'EPS à Peronne, dans la Somme, Yanna Rivoalen s'est lancée presque par hasard dans le rugby lorsqu'elle était en 1re S.

«Mon prof de lycée, Jean-Christophe Duvivier, n'arrêtait pas de me motiver pour que je fasse du rugby, raconte-t-elle. A l'époque, je jouais déjà au tennis et au basket, mais finalement, j'ai essayé et j'ai adoré». Au point de faire, désormais, deux heures de route, deux ou trois fois par semaine, pour venir s'entraîner à Villeneuve d'Ascq.

Lille, mal représentée

Cette sélection, la Lilloise la doit aussi à l'excellente saison de son club: l'équipe lilloise occupe la tête du Top 8, l'élite du rugby féminin. D'ailleurs, une seule représentante du club dans le XV de France, la proportion fait un peu grincer les dents du côté de Lille. «A titre comparatif, le leader du Top 14, Clermont, compte six de ses joueurs dans le groupe masculin pour le tournoi», persifle un membre du LMRCV.

«Le staff nous a assuré que le groupe allait être ouvert pendant le tournoi, précise Yanna Rivoalen. Peut-être d'autres filles de Lille auront-elles leur chance? ». 

* Samedi, à 14h, à La Roche-sur-Yon, diffusé en direct sur France 4.