Moto-Cross: 7 histoires marquantes sur l'Enduropale du Touquet

ENDUROPALE La célèbre course de motos sur sable célèbre ce week-end son 40e anniversaire...

Francois Launay

— 

Malgré les attentats, l'Enduropale du Touquet ne sera pas annulé en 2015.
Malgré les attentats, l'Enduropale du Touquet ne sera pas annulé en 2015. — M.Libert / Archives 20 Minutes

Ce dimanche 1er février, ils seront encore plus d'un millier à participer à l'une des courses sur sable les plus mythiques au monde. Créée en 1975, l'Enduropale fête son quarantième anniversaire. Une histoire riche de plusieurs moments forts. 

1975: Thierry Sabine crée l'Enduro des Sables

Attaché de communication à la mairie du Touquet, un certain Thierry Sabine a l'idée de créer la première course sur sable au Touquet qui réunit 286 motards entre les plages et les dunes de la station balnéaire. Cette première édition sera remportée par le Français Jacques Vernier. Quatre ans après, Sabine créera le Paris-Dakar où il trouvera la mort en 1986 suite à un accident d'hélicoptère dans lequel périra aussi le chanteur Daniel Balavoine. 

1982: Kees Van der Veen, la première star du Touquet

De 1982 à 1986, le pilote néerlandais Kees Van der Veen s'impose cinq fois d'affilée sur la plage du Touquet. Un record de victoires consécutives qui tient toujours. 

1991: La course est annulée. 

En raison de la guerre du Golfe et des menaces d'attentat en France, l'Enduro du Touquet est annulé pour la seule fois de son histoire. Après les attentats qui ont frappé la France début janvier, les organisateurs se sont posé la question pour cette édition 2015 avant de finalement maintenir l'épreuve. 

2005: Le dernier passage dans les dunes et le mythique Goulet

Le trentième anniversaire de l'Enduro du Touquet marque un tournant dans l'histoire de la course. Pour la dernière fois, les motards empruntent les dunes et le célèbre passage du Goulet où de nombreuses motos restaient coincées chaque année. En raison des dégâts écologiques causés par la course sur les dunes, la survie de l'épreuve est menacée. En 2006, les organisateurs décident alors de rebaptiser la course Enduropale. Depuis cette date, les participants n'empruntent plus les dunes et la course reste cantonnée sur les plages. 

2008: L'accident de Benjamin Schots. 

Chaque année, la course engendre des chutes plus ou moins graves. Celle subie en 2008 par le Français Benjamin Schots reste l'une des plus marquantes. Mal retombé sur le sable après une chute impressionnante, le pilote tombe dans le coma. Son pronostic vital est engagé mais le motard va finalement s'en sortir. Victime d'un grave traumatisme crânien et d'une fracture de la colonne vertébrale, Schots n'est plus jamais remonté sur une moto depuis cette chute. 

2008: Le duel Demeester-Potisek à son apogée

La même année, l'arrivée de l'Enduropale crée l'un des plus beaux suspenses de l'histoire de la course. Au coude à coude dans les derniers hectomètres, Arnaud Demeester et Timotei Potisek offrent un magnifique duel. Au final, c'est Demeester qui s'impose sur le fil et décroche sa septième et dernière victoire, record absolu dans l'épreuve. Sacré en 2006, Potisek s'imposera de nouveau en 2009. Mais le prodige de l'Enduro trouvera malheureusement la mort en novembre 2009 à la suite d'une grave chute à l'entraînement. 

2010: Yves Deudon gagne avant d'être disqualifié

Arrivé premier sur la ligne d'arrivée, Yves Deudon pense inscrire son nom pour la première fois au palmarès de l'épreuve. Sauf que les commissaires de l'épreuve estiment que son pot d'échappement avait un niveau sonore non-conforme. Pénalisé de quinze minutes, Deudon est rétrogradé à la 6e place et c'est finalement Michael Pichon qui remporte cette édition sur tapis vert. Après avoir multiplié les recours judiciaires depuis cette affaire, Deudon n'a jamais obtenu gain de cause