Nord: Florence Cassez réclame 36 millions de dollars au Mexique

JUSTICE La Nordiste avait été emprisonnée plus de 7 ans au Mexique...

O.A. avec AFP

— 

Florence Cassez lors de la reconstitution de son arrestation, en 2005.
Florence Cassez lors de la reconstitution de son arrestation, en 2005. — AP/SIPA

Deux ans exactement après sa libération sur décision de la cour suprême du Mexique, Florence Cassez repasse à l'offensive. La Nordiste, libérée fin janvier 2013, a entamé une action en justice pour obtenir des dommages et intérêts d'un montant de 36 millions de dollars.

Elle avait été emprisonnée plus de 7 ans au Mexique dans le cadre d'une enquête sur une affaire d'enlèvements, sans avoir eu droit à un procès équitable, selon la cour Suprême. Les juges mexicains avaient finalement dénoncé la «mise en scène contraire à la réalité» qui avait suivi son arrestation, pour les besoins des caméras de télévision.

L'ex-président Calderon est visé

L'avocat mexicain de Florence Cassez, Me José Patiño Hurtado, a indiqué sur radio MVS que la procédure pour «dommage moral, atteinte aux sentiments, à la réputation et à l'honneur» visait donc la chaîne de télévision Televisa et l'un de ses présentateurs vedettes, Carlos Loret de Mola.

Mais la procédure, lancée le 23 janvier, soit deux ans pile après la libération de Florence Cassez, vise surtout l'ex-président mexicain Felipe Calderon (2006-2012), son ancien secrétaire particulier Roberto Gil et les ministres de la Sécurité Publique Genaro Garcia Luna (souvent présenté comme le principal instigateur de l'affaire) et de la Justice Daniel Cabez de Vaca.

La condamnation de Florence Cassez à 60 ans de prison avait provoqué une crise diplomatique entre la France et le Mexique.