«Charlie Hebdo»: A Lille, un agent municipal sanctionné pour apologie du terrorisme

SOCIÉTÉ La maire de Lille, Martine Aubry, porte plainte et prend des sanctions administratives...

Mikaël Libert
— 
Martine Aubry lors de sa conférence de presse de rentrée à Lille, vendredi 3 octobre.
Martine Aubry lors de sa conférence de presse de rentrée à Lille, vendredi 3 octobre. — M.Libert/20 Minutes

La maire de Lille, Martine Aubry, a annoncé, jeudi, avoir pris des sanctions contre trois agents municipaux qui avaient refusé de respecter la minute de silence en hommage aux victimes des attentats, notamment contre Charlie Hebdo.

«Apologie du terrorisme»

Jeudi, lors de ses vœux à la presse, Martine Aubry a déclaré que des sanctions administratives allaient être prises à l'encontre de trois agents vacataires de la municipalité. La maire de Lille a expliqué que ces agents avaient refusé, vendredi, de respecter la minutes de silence en hommage aux 17 victimes des attentats intervenus contre le journal Charlie Hebdo et un magasin de produits casher à Paris.

Selon Martine Aubry, deux des trois agents incriminés avaient expliqué leur geste «calmement» tandis que le troisième avait fait l'apologie de ces actes de terrorisme devant des collègues, «en parlant d'un acte compréhensible». Contre ce dernier, une plainte a été déposée. Au niveau administratif, tous risquent la radiation.