Eurotunnel investit 70 millions d'euros pour le trafic transmanche

TRANSPORTS L'exploitant du tunnel sous la Manche anticipe l'augmentation des flux de fret entre la Grande Bretagne et la France...

Mikaël Libert

— 

Le terminal Eurotunnel de Coquelles, dans le Pas-de-Calais.
Le terminal Eurotunnel de Coquelles, dans le Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

Eurotunnel casse sa tirelire. Le groupe a annoncé, mardi, d'importants investissements pour accompagner l'augmentation prévue du flux de fret via le tunnel sous la Manche.

Trois navettes pour 40 millions

Le plus gros de l'investissement concerne l'acquisition de trois nouvelles navettes de fret. Après un appel d'offres européen, commande a été passée à la société WBN Waggonbau Niesky GmbH. Pour 40 millions d'euros, la firme allemande va livrer, à l'horizon 2017, trois navettes de 800 mètres de long (36 wagons) dévolues au transport des camions. Passant d'une flotte de 15 à 18 trains, Eurotunnel espère atteindre son objectif de transporter deux millions de poids lourds par an d'ici à 2020.

Les infrastructures pas en reste

La seconde partie de l'investissement concerne les infrastructures. Trente millions d'euros seront consacrés  à l'extension des terminaux d'Eurotunnel à Coquelles et à Folkestone, en Angleterre. Il s'agit principalement d'améliorer la fluidité du trafic sur le site puisque, à l'arrivée des nouvelles navettes, la fréquence des départs en période de pointe sera portée à 8 départs par heure contre 6 actuellement.

Cette annonce arrive quelques jours à peine après que le groupe Euotunnel a pris la décision de chercher un repreneur pour My Ferry Link. Le tribunal de la concurrence britannique avait confirmé, vendredi, l'interdiction faite à la compagnie française d'exploiter le port anglais de Douvres d'ici à six mois.