Nord: La région se met au cochon bio et local

ALIMENTATION Une filière de production locale de viande bio voit le jour et se lance avec le porc...

Mikaël Libert
— 
De la viande de porc bio entièrement produite dans le Nord-Pas-de-Calais.
De la viande de porc bio entièrement produite dans le Nord-Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

Tout est (davantage) bon dans ce cochon. Le porc bio «made in» Nord-Pas-de-Calais vient de débarquer sur les étals de quelques boucheries de la région. Pour le moment, la production est «confidentielle». Mais l'association «Viandes bio d'ici» compte bien monter en puissance et proposer, d'ici peu, une distribution à l'échelle départementale.

Une toute nouvelle filière

C'est une nouvelle filière qui voit le jour, gérée par une l'association «Viandes bio d'ici». Le but? Proposer aux consommateurs nordistes de la viande de qualité, bio et produite dans la région. Il aura fallu trois ans pour monter cette filière. «Dans le bio, tout est lié: producteurs, transformateurs et commerçants, explique Laurent Rigaud, boucher et président de l'association. Il fallait trouver des gens qui voulaient se lancer et qui n'avaient pas peur du cahier des charges.»

Stéphane Leleu est éleveur de vaches laitières à Hucqueliers, près du Touquet. Il s'est jeté dans le bain du porc bio en octobre 2014. «Je suis le seul de la région pour le moment, avoue-t-il. J'ai investi 30.000 euros mais j'arrive à dégager un revenu correct». Stéphane se verse un salaire de 50 euros par bête engraissée (10 euros pour de l'élevage traditionnel). Pour l'instant, l'éleveur ne reçoit que 25 porcelets toutes les six semaines. En août, il espère passer à 50 par mois. Chez Gabnor, l'association des producteurs bio de la région, on a estimé la demande régionale à 30 porcs par semaine. Une telle production, impossible à ce jour, nécessiterait un millier de truies, soit trois ou quatre producteurs.

«Les clients en redemandent»

Pour le consommateur, ça change quoi? L'alimentation des animaux, l'interdiction des antibiotiques, les soins apportés par les éleveurs... Tout ça donne une viande dont la qualité laisse pantois Hervé, chef boucher chez Saveurs et saisons, à Villeneuve d'Ascq. «Je redécouvre la viande que je travaillais quand j'ai commencé, il y a 40 ans», glisse-t-il. «Le gras est ferme, la viande est moelleuse, juteuse et ne réduit pas à la cuisson, s'exclame le boucher. Les clients sont conquis et en redemandent». Les prix sont plus élevés, de l'ordre de 20 à 30%, mais Hervé estime qu'une telle qualité vaut bien ce petit sacrifice.

Patience, néanmoins, car le porc bio nordiste n'est pas disponible partout. Les gourmands peuvent toujours se rendre dans l'un des trois points de vente de la région (Saveurs et Saisons, à Villeneuve d'Ascq; El tout bio à Maubeuge; Outrebon à Aix-Noulette). D'ici à la fin de l'année 2015, l'association espère arriver à une production de 1.800 porcs bio 100% régionaux par an. De quoi contenter (presque) tout le monde.