Attentat à Charlie Hebdo: Quelles mesures de sécurité pour le Nord-pas-de-Calais?

SÉCURITÉ La préfecture annonce un renforcement de la sécurité mais demande à ne pas céder à la psychose...

Mikaël Libert

— 

Policiers et militaires mobilisés dans le cadre du plan Vigipirate à Lille.
Policiers et militaires mobilisés dans le cadre du plan Vigipirate à Lille. — M.Libert / Archives 20 Minutes

De la vigilance, mais pas de paranoïa. Après l'attentat au siège de la rédaction de Charlie Hebdo qui a coûté la vie, mercredi, à 12 personnes, le ministre de l'Intérieur avait demandé dans la foulée aux préfets de renforcer la vigilance des services de sécurité dans leurs départements. Comment cette vigilance accrue se traduit-elle sur le terrain?

Plus d'hommes dans les rues et les transports

Tous les effectifs de police et de gendarmerie sont mobilisés dans le département. Selon la préfecture, de nombreux agents qui n'étaient pas en service ont repris volontairement le travail. Par ailleurs, dans le cadre du plan Vigipirate, ce ne sont pas moins de 5000 policiers et 1500 gendarmes qui sont actuellement déployés dans le département, principalement dans la métropole lilloise. Des renforts constitués de deux escadrons de militaires (40 hommes) ont été mis à disposition du préfet et sont prêts à être envoyés en mission. La présence des forces de l'ordre sur la voie publique a aussi été renforcée et le nombre de patrouilles augmenté.

La vigilance est accentuée dans les endroits accueillant du public, surtout en cette période de soldes. Mais d'autres sites «sensibles», comme les organes de presse, font aussi l'objet d'une attention particulière. Cependant, la préfecture assure qu'aucune garde statique ne sera déployée devant les radios, chaînes de télévision ou journaux locaux.

A la SNCF, les brigades de surveillance internes (SUG) ont été redéployées dans les gares TGV. Des agents de ce même service, travaillant habituellement dans les bureaux, ont été envoyés sur le terrain. Dans les transports en commun, Transpole a réitéré, dès mercredi soir, ses consignes de vigilance auprès de ses personnels. Des messages sont plus régulièrement diffusés via les haut-parleurs pour inciter les voyageurs à ouvrir l'œil.

Au cours de ces 12 dernières heures, le signalement de trois sacs abandonnés a frotement mobilisé les services de police dans la métropole lilloise. La préfecture appelle donc les citoyens à faire, plus que jamais, attention à leurs effets personnels lorsqu'ils se déplacent dans les transports publics.