Lens: Le tribunal administratif autorise la subvention au stade Bollaert

SPORT Le recours de l'opposition UMP au Conseil général contre la subvention de 10 millions d'euros à la rénovation de Bollaert a été rejeté par le tribunal administratif de Lille...

Olivier Aballain

— 

Le stade Bollaert de Lens.
Le stade Bollaert de Lens. — Google maps

Pour la bonne organisation de l'Euro 2016, le Conseil général du Pas-de-Calais avait donc le droit d'aider à la rénovation du stade Bollaert de Lens, à hauteur de dix millions d'euros. Dans son édition de mardi, La Voix du Nord révèle que le tribunal administratif de Lille a finalement rejeté le recours formé par l'opposition UMP contre cette subvention.

«Ce sont des aides directes à une société privée à objet sportif», avait plaidé Me Manuel Gros, l'avocat d'Union@ction 62, menée par l'UMP Michel Petit, le 15 décembre.

Dérogation pour les stades

Les juges ont suivi l'avis du rapporteur public, Remy Martin, qui estimait que la loi du 1er juin 2011, relative à l'organisation de l'Euro 2016, encadrait précisément ce cas de figure. Pour la construction et la rénovation de stades, le texte autorise «par dérogation» un accroc aux règles classiques de concurrence dans le secteur privé.

A l'audience du 15 décembre, Me Manuel Gros avait indiqué l'intention de son client d'agir en appel en cas de rejet de sa requête par le tribunal.