Lille: des contrôleurs Transpole agressés à la Kalachnikov airsoft

FAITS DIVERS Deux individus ont été interpellés dans la soirée de lundi...  

Mikaël Libert

— 

Un bus de la compagnie Transpole boulevard de la Liberté à Lille
Un bus de la compagnie Transpole boulevard de la Liberté à Lille — M.LIBERT/20MINUTES

Des agents de Transpole ont été pris pour cible, lundi, par des individus armés d'une réplique airsoft de Kalachnikov, à Lille, dans le Nord.

Au moins deux tirs

Lundi, vers 21h, des agents de la société Transpole s'apprêtent à contrôler les passagers d'un bus de la ligne 12 à l'arrêt, place Antoine-Tacq à Lille. Les contrôleurs entendent soudain deux impacts, l'un sur leur véhicule et le second sur la carrosserie du bus. Ils remarquent alors deux personnes armées d'un fusil de type Kalachnikov qui prennent la fuite à bord d'une BMW en direction de Loos.

Un fusil airsoft de type Kalachnikov de la marque Cyber Gun. - Repro 20 Minutes

 

Selon le syndicat Sud, l'un des agents a eu le temps de relever le numéro d'immatriculation de la voiture et de le transmettre aux services de police. Vers 22h30, une patrouille de la BAC repère en effet la BMW sur la commune de Loos. Les fonctionnaires contrôlent les deux individus qui se trouvent à bord du véhicule. Ces derniers ont tout de suite reconnu être en possession d'une réplique de Kalachnikov de type airsoft. Les deux hommes, âgés de 25 et 30 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue.

Pas de blessé

Aucun blessé n'est à déplorer, ni du côté des agents de Transpole, ni du côté des passagers du bus. Deux impacts ont bel et bien été relevés sur le bus et sur la voiture des agents selon le syndicat Sud, et la direction de Transpole confirme qu'une plainte a été déposée.

Notons que les répliques d'armes de type airsoft peuvent être très réalistes et développer une puissance de deux joules maximum selon la législation en vigueur en France (à 2 joules, la portée effective de la bille est de 64 mètres à une vitesse de 140m/s). Ces armes, qui tirent des billes de plastique dur, sont en vente libre aux personnes majeures sans qu'il soit nécessaire de déclarer l'arme aux autorités.