Nord: Les députés de la région peu bavards sur leurs indemnités

POLITIQUE Sur les 33 députés du Nord-Pas-de-Calais, seuls deux ont accepté d'expliquer aux journalistes de Dailynord comment ils utilisaient leur indémnité de frais de mandat...

20 Minutes

— 

L'assemblée nationale. Paris, FRANCE - 02/12/2014./CHAMUSSY_lcham022/Credit:CHAMUSSY/SIPA/1412021647
L'assemblée nationale. Paris, FRANCE - 02/12/2014./CHAMUSSY_lcham022/Credit:CHAMUSSY/SIPA/1412021647 — SIPA

A quoi servent les indemnités parlementaires que touchent les députés? Le site d'information Dailynord a voulu en savoir plus en interrogeant les 33 élus du Nord-Pas-de-Calais. A l'exception de deux d'entre eux, Jean-Pierre Allossery (SRC) et Daniel Fasquelle (UMP), aucun n'a souhaité répondre, malgré les relances via Twitter ou par e-mail. Le site précise que Frédéric Cuvillier (PS) était à l'époque ministre et Laurent Degallaix (UDI) n'était pas encore élu au moment du sondage.

Fonctionnement de la permanence

Ces indemnités s'ajoutent à la rémunération du député et à l'enveloppe qui sert à payer les collaborateurs. Daniel Fasquelle, désormais trésorier de l'UMP, identifie les postes de dépenses de son indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) sans préciser le montant.

«Mon IRFM est utilisé pour le fonctionnement de ma permanence à Berck (...), pour les frais liés à ma voiture et pour les nombreuses sollicitations dont je fais l'objet dans le cadre des manifestations (coupes, lots...), pour des cadeaux pour des mariages et naissances (...)», écrit-il.

Jean-Pierre Allossery a été plus précis sur les chiffres. Sur les 4.443 euros nets qu'il perçoit, 175 atterrissent dans les caisses de son groupe politique. Sinon, les plus grosses dépenses sont consacrées à sa permanence parlementaire (31%) et à ses frais de déplacement dans la capitale (27,8%).