Des sans domicile fixe remis en selle

REINSERTION Hier, la balade a été courte. Le groupe a juste fait le tour de l'étang du Vignoble à Valenciennes. Depuis 2003...

St. M.

— 

Hier, la balade a été courte. Le groupe a juste fait le tour de l'étang du Vignoble à Valenciennes. Depuis 2003, tous les mercredis matin, la boutique Abbé-Pierre et l'équipe mobile Rimbaud du centre hospitalier organisent un atelier vélo pour les personnes sans domicile fixe, avec douche et repas. Chaque semaine, ils sont une demi-douzaine à se porter volontaires.Maryse, qui pédale dur sur son VTT, râle pour la forme : « Ils font exprès de prendre les montées ». Mais elle ne décroche pas du groupe. Smaïn, le sportif, dans la rue depuis un an, court tous les jours ou presque. Mais il a la gentillesse d'attendre les autres. Yvon, toujours en tête, s'ouvre un peu : « Faut venir avec nous en forêt. On reprend de l'oxygène. » On se chambre aussi. Et on se tait, dans l'effort partagé. Thomas, infirmier, remarque : « Après quand on les retrouve dans la rue, on n'est plus seulement celui qui distribue les couvertures la nuit. »

activités Depuis le premier atelier en 2003, des parcours ont été organisés au Val-Joly et à Besançon. D'autres activités sont désormais programmées au fil de la semaine : la séancebien-être, avec massages et relaxation, et les parties de pêche, pour les seniors qui trouvaient le vélo trop physique.