Dumont veut une deuxième chance

JUSTICE En attendant le verdict du jury, Lionel Dumont a imploré hier la clémence de la cour d'assises de Paris. Au dernier jour...

O. A.

— 

En attendant le verdict du jury, Lionel Dumont a imploré hier la clémence de la cour d'assises de Paris. Au dernier jour de son procès en appel pour des braquages et un attentat raté en 1996 à Lille, l'ancien du gang du Roubaix était invité à se défendre une ultime fois : « Je suis profondément désolé [...], j'espère que vous me donnerez une deuxième chance. » Il a ajouté, alors que sa femme et plusieurs de ses soeurs étaient massées dans les premiers rangs du public : « Il y a toujours un soupçon qui plane comme quoi je pourrais représenter un danger, mais je vous promets, je suis tout sauf dangereux. »Auparavant, son avocat, Thierry Lévy, s'était employé à démonter un à un les arguments de l'accusation selon laquelle l'accusé avait joué un « rôle fondamental » dans les actions violentes du gang de Roubaix. Le procureur de la République a requis, mardi, trente ans de réclusion criminelle. Hier soir, on attendait encore le verdict du jury qui s'était retiré à 14 h 30 pour délibérer.