Lille: Le Cirque du soleil fait escale au Zénith avec le spectacle Quidam

LOISIRS Depuis sa création il y a 18 ans, c'est la première fois que ce spectacle est présenté à Lille...

Mikael Libert

— 

Le spectacle Quidam du Cirque du Soleil est présenté au Zénith de Lille du 10 au 14 décembre.
Le spectacle Quidam du Cirque du Soleil est présenté au Zénith de Lille du 10 au 14 décembre. — M.Libert / 20 Minutes

Un Quidam différent des autres. Un an après Alegria, le célèbre Cirque du Soleil pose de nouveau ses valises au Zénith de Lille, du 10 au 14 décembre, avec Quidam. Mercredi après midi, les 90 artistes et techniciens étaient sur le pont pour préparer la première lilloise.

Vingt camions de matériel

Quand le Cirque du Soleil arrive quelque part, ça se remarque. Mardi, il aura fallu 12h pour décharger les 20 semi-remorques de matériel et monter la grande scène de Quidam. Mercredi, tout était prêt pour que les 45 artistes prennent leurs repères dans la salle du Zénith où ils se produiront pendant quatre jours.

Un spectacle tout en émotions

L'histoire: Zoé est une petite fille qui mène une vie triste et austère. Son existence va basculer lorsqu'elle rencontre Quidam, un personnage sans tête qui pourrait être n'importe qui. Ce monsieur Tout le monde va pourtant réussir à ouvrir la porte de l'imaginaire de Zoé et lui faire découvrir... «C'est un spectacle qui traite des humains et de la société, explique Jean-Philippe Viens, qui incarne le personnage de Boumboum. Le jeu d'acteur compte presque plus que la performance technique». «On propose toute une palette d'émotions aux spectateurs, poursuit l'acrobate, Quidam ne se contente pas d'un univers coloré où tout le monde est heureux». Et en effet, à la différence d'Alegria où les couleurs de la scène piquaient presque les yeux, les décors de Quidam sont d'une sobriété déconcertante. «Tout est fait pour rappeler le thème urbain dans lequel se déroule l'existence des personnages», glisse Jean-Philippe.

Le spectacle, qui tourne depuis 1996, est bien rodé et le programme est très chargé. «On peut parfois pleurer mais jamais s'ennuyer», plaisante Cyril, violoniste et seul français de la bande. Les fanas d'acrobaties ne seront pas déçus avec, entre autres, la roue allemande, les cerceaux aériens ou l'équilibre sur cannes. Mais il y aura aussi un clown, du diabolo et même de la corde à sauter. La jauge du Zénith a été réduite à environ 4000 places à cause de la taille de la scène, mais il reste quelques places.