Cinéma: Kinépolis dégaine son projecteur laser en avant première mondiale

INNOVATION Le nouveau matériel permet de projeter des films en ultra haute définition et jusqu'à 60 images par seconde...

Mikael Libert

— 

Dans la salle de projection du Kinépolis de Lomme avec le nouveau Laser Ultra.
Dans la salle de projection du Kinépolis de Lomme avec le nouveau Laser Ultra. — M.Libert / 20 Minutes

Les geeks du cinéma. Le groupe belge Kinépolis ne passe jamais à côté d'une innovation technologique. Ce mercredi, le complexe cinématographique de Lomme va présenter au public sont nouveau système de projection, le « Laser ultra ». Une première mondiale et c'est un Hobbit qui servira de cobaye.

Un projecteur laser

Développé par la société belge Barco, ce projecteur délaisse les lampes au xénon pour une technologie laser. L'intérêt? Il peut produire jusqu'à 60.000 lumens, soit l'équivalent de 480 lampes de 15w. «C'est intéressant pour les films en 3D où le port de lunettes fait perdre de la luminosité», explique Bob Claeys de Kinépolis. Il apporte aussi de meilleurs contrastes dans les noirs et les blancs, ainsi qu'une meilleure uniformité de l'image.

Une (très) haute définition

Le Laser ultra est le seul outil au monde à pouvoir projeter un film tourné en 4K (4096 pixels de définition contre 1920 pour le full HD) à une cadence de 60 images par secondes. L'intérêt? Des images nettes et fluides malgré les mouvements de caméra. «Le niveau de réalisme est d'immersion dans le film est incomparable», poursuit Bob Claeys.

Une ouverture vers l'avenir

Les capacités de ce matériel sont, pour l'instant, sous exploitées. Seuls deux cinéastes tournent en «HFR» (au-delà de 24 images par secondes), James Cameron et Peter Jackson. C'est d'ailleurs un film de ce dernier, le 3ème opus de The Hobbit, tourné à 48 i/s, qui sera projeté avec le Laser ultra au Kinépolis de Lomme. Outre le 4K, le HFR et la 3D, les réalisateurs pourront maintenant exploiter un spectre de couleurs plus vaste.

Cependant, la technologie a un coût. Plus d'un million d'euros pour équiper quatres salles à Bruxelles, Anvers, Madrid et Lomme. Les spectateurs seront d'ailleurs mis à contribution avec un supplément de deux euros pour profiter du laser Ultra. « Mais l'expérience en vaut la peine », avoue Bob Claeys.