Témoignage à distanceau procès Sullivan

JUSTICE Une apparition inattendue à la cour d'assises de Douai. Le coup de théâtre du procès Sullivan, cet adolescent...

St. M.

— 

Une apparition inattendue à la cour d'assises de Douai. Le coup de théâtre du procès Sullivan, cet adolescent wattrelosien de 16 ans enlevé et étranglé en 2004, a lieu ce matin : Valérie va témoigner. La jeune femme, par qui l'affaire est arrivée, se disait « harcelée » par le jeune homme. Enceinte de 8 mois, c'est par visioconférence qu'elle répondra aux questions, depuis Agen où elle vit désormais.Valérie n'a pas participé au meurtre de l'adolescent mais elle en est le motif mis en avant par les accusés. Pour ces derniers, tous membres de sa famille, il s'agissait de la défendre contre le « racket ».L'annonce de son témoignage, tombée hier en début d'après-midi, a secoué les bancs de la partie civile. « Tout ce qu'elle raconte, ce n'est qu'un tissu de mensonges », s'indigne une des soeurs des Sullivan, qui ne supporte pas la mise en cause de son frère. L'audience se tiendra dans une salle plus petite et aura une assistance restreinte : la cour, les parties civiles et un ou deux journalistes, pour assurer la publicité des débats.