Coupe de France: Le petit poucet Lille-Sud s'inquiète du coût de l'organisation du match contre VA

FOOTBALL Le 8e tour de Coupe de France devrait être une fête, mais il tourne au casse-tête financier...

Francois Launay

— 

Les joueurs de Lille-Sud après leur victoire au 7e tour de Coupe de France
Les joueurs de Lille-Sud après leur victoire au 7e tour de Coupe de France — G. Laurent

Bien sûr, il y a la ferveur. Celle qui poursuit les joueurs de Lille-Sud dans tout le quartier au fil de leurs exploits en coupe de France. Félicitations, tapes sur l'épaule, chacun y va de son petit mot pour encourager les amateurs avant le match de leur vie vendredi au Stadium de Villeneuve d'Ascq face aux professionnels de Valenciennes (Ligue 2).

Un match pour lequel la moitié des 5000 billets prévus a déjà été vendue. «On a déjà réussi. On a la chance d'être récompensé en jouant un club pro sur un grand terrain. Il ne peut rien nous arriver de négatif hormis prendre une rouste. Ce n'est que du bonheur», assure Morad Benmoussa, entraîneur et directeur sportif du club. Pourtant, derrière la fierté et la joie naturelle, Lille-Sud fait la moue. Si atteindre le huitième tour est une véritable bénédiction sportive, c'est une autre affaire sur le plan financier.

15 000 euros de frais

Petit club de Promotion Honneur Régional (neuvième niveau national), Lille-Sud a un budget annuel de 37.000 euros. Mais l'organisation du match pourrait bien entamer ses finances. «Pour l'instant, on doit tout prendre en charge à savoir la location du stade, la sécurité, les stadiers, la société de nettoyage, la police municipale. Cela devrait nous coûter 15.000 euros», explique Karim Moubarki, le président du club. Une somme conséquente pour un club qui se retrouve déjà en déficit de 20 000 euros. Du coup, la coupe de France n'aura rien de la poule aux œufs d'or escomptée. «On ne pensait pas qu'un match de foot pouvait coûter aussi cher. Les recettes qu'on va faire sur ce match vont nous servir à combler nos dettes mais en aucun cas, on ne fera de bénéfices», assure le président. 

Paradoxe de la situation, le club est aussi censé payer le cortège policier qui va escorter les supporters valenciennois jusqu'au stade. Le contentieux qui existe entre supporters de VA et du Losc a obligé la préfecture à prendre cette décision. «Le directeur de cabinet du préfet nous a dit qu'il allait trouver une solution mais la facture sera quand même adressée au club. Même si on sera peut-être exempté de certaines charges, on a déchanté», reconnaît Morad Benmoussa.

«J'espère que le jeu en vaut la chandelle», lâche l'entraîneur Morad Benmoussa

Pour se rassurer, Lille-Sud a déjà obtenu l'accord du club valenciennois prêt à laisser sa part de la recette du match au club amateur. La communauté urbaine de Lille Métropole a elle aussi exempté le club de certaines charges. Une note optimiste dans ce casse-tête de l'organisation. «Parfois, on se dit "vivement que ça se termine". Le club n'a pas beaucoup de moyens et on doit s'occuper de tout. On est débordé mais peut-être que le jeu en vaut la chandelle», conclut l'entraîneur. Réponse vendredi soir au Stadium. Pourvu que la fête soit belle.