La punition est finie à Bucquoy

EDUCATION Elle avait été suspendue en 2001. Le ministre de l'Education, Gilles de Robien, a annoncé hier qu'il allait «rétablir...

©2006 20 minutes

— 

Elle avait été suspendue en 2001. Le ministre de l'Education, Gilles de Robien, a annoncé hier qu'il allait « rétablir dans ses droits » Marie-Thérèse Hodique, une ex-directrice d'école de Bucquoy suspendue après la mise en cause pour pédophilie de son mari, pourtant blanchi. Soupçonné d'avoir abusé de cinq enfants, ce dernier avait bénéficié d'un non-lieu. Aujourd'hui installée dans le Gers, son épouse ne percevait plus que 50 % de son salaire.