Les embauches décollent chez Bombardier

EMPLOI Conséquence attendue des succès de Bombardier : l'usine de Crespin (1 600 salariés) va embaucher 400 personnes...

AFP

— 

Conséquence attendue des succès de Bombardier : l'usine de Crespin (1 600 salariés) va embaucher 400 personnes d'ici à un an, a déclaré Rémi Causse, directeur général du site. « On a une charge de travail importante, due au contrat Transilien Ile-de-France (lire encadré), mais aussi à l'autorail grande capacité. »Le recrutement d'une centaine de cadres a débuté en septembre dernier, tandis que 300 ouvriers seront embauchés à partir du mois d'avril. Seul un tiers des recutements se fera en CDI, les autres correspondant à de l'intérim ou à des CDD. « L'activité est cyclique, justifie Rémy Causse. Aujourd'hui, on a besoin d'embaucher énormément. Fin 2005-début 2006, on avait de la sous-charge » de travail.

Transilien En octobre 2006, le groupe canadien a remporté face au français Alstom l'énorme contrat de 2,7 milliards d'euros pour le remplacement des trains de banlieue de la région parisienne, les Transilien.