Du liant pour les espaces naturels

ENVIRONNEMENT La nature a horreur du vide. Invités aujourd'hui au parc naturel régional Scarpe-Escaut, élus...

O. A.

— 

La nature a horreur du vide. Invités aujourd'hui au parc naturel régional Scarpe-Escaut, élus et représentants du conseil régional et du conseil économique et social vont réfléchir sur place aux moyens de lier entre eux les espaces naturels. Plage du Rieulay, tourbières de Vred et leurs grenouilles des champs : la « trame verte et bleue » veut transformer ces îlots préservés en un seul espace continu. « Pour conserver la biodiversité, il ne suffit pas de créer des réserves », illustre Viviane Perrier-Gritti, chargée de mission au parc Scarpe-Escaut.Reste à convaincre le conseil régional, demain, de mettre la main à la poche. « Grâce aux fonds européens, explique Alain Alpern, vice-président (Verts) du conseil régional, nous espérons consacrer à ces espaces naturels 21 millions d'euros par an pendant sept ans. »