Roubaix: Damart se taille déjà un joli succès au Japon

ÉCONOMIE Après huit ans d'absence, le spécialiste roubaisien de la mode sénior est de retour au Japon. Et sa boutique ouverte au centre de Tokyo a déjà trouvé sa clientèle...

Olivier Aballain

— 

La boutique Damart du centre de Tokyo
La boutique Damart du centre de Tokyo — Damart

C'est l'histoire d'un come-back rondement mené. Damart, le spécialiste roubaisien du prêt-à-porter pour séniors, a ouvert début octobre une boutique au cœur de Ginza, le quartier chic de Tokyo. Et après un mois et demi d'exercice, les premiers retours sont déjà «encourageants», a confié à 20 Minutes le directeur du développement international de Damart, Jacques Destobbeleer.

Un tiers de séniors

Le test est important pour Damart, qui avait quitté le pays du Soleil Levant en 2007, après dix ans sans résultat positif. Le potentiel existe: plus de 30% des 120 millions de Japonais ont plus de 60 ans (24% en France). L'entreprise roubaisienne «avait d'ailleurs encore une certaine notoriété», assure Jacques Destobbeleer.

Mais pour investir le marché nippon, Damart a cette fois fait confiance à un distributeur local, au lieu de tout assumer en interne, comme il y a dix ans. L'ouverture d'une boutique est aussi une nouveauté, demandée par le distributeur japonais, Business Trust.

Un plan de marche jusqu'aux JO d'hiver de 2020

Résultat: le «panier moyen» (le montant des achats) japonais est plus élevé que prévu à 80 euros par client (contre 50 euros en France), avec une fréquentation qui suit l'objectif. «Nous avons donc un peu d'avance sur le plan de marche», conclut Jacques Destobbeleer, qui guette toutefois l'arrivée de l'hiver japonais pour dresser un vrai bilan.

Si l'expérience est concluante, «deux à trois boutiques supplémentaires» devraient pouvoir ouvrir à l'hiver 2015-2016, assure Damart, qui pense avec gourmandise aux JO d'hiver de Tokyo en 2020...

 

Plus aucune usine textile en France

Damart, qui a fermé sa dernière usine textile en France en 2007, emploie 1750 personnes dans son réseau logistique (la société maintient un important catalogue de vente par correspondance) et de boutiques.